CARMEN de Georges Bizet Biographies

choeur mosaique

SPECTACLE MUSICAL

JANVIER 2011


CARMEN

 

Affichage opéra Carmen à St-Brice
Affichage de l'opéra Carmen à Saint-Brice-sous-Forêt
Création graphique : Richard George | rgdesigner@orange.fr
Crédit photo : © Richard George 2011
 

Biographies des intervenants
Opéra CARMEN
21 et 22 janvier 2011

au Théâtre Silvia Monfort
à Saint-Brice-sous-Forêt



Mustapha Kaïd à la direction artistique et musicale
Mustapha Kaïd
Direction artistique et musicale

Mustapha Kaïd s'oriente vers le chant sous l'impulsion de Helmut Lips professeur à la Hochschule de Stuttgart et vers la direction de chœur avec Erwin List. Il se perfectionne par la suite dans ces deux disciplines auprès de plusieurs professeurs en France, en Allemagne ainsi qu'en Espagne et obtient plusieurs diplômes dans ces deux disciplines. Parallèlement, il obtient un DEA en musicologie à l'université Paris VIII. Depuis, le chant et la direction sont au centre de son travail et de ses préoccupations. En tant que chef de chœur, il dirige plusieurs formations, dont le Chœur Philharmonique International de l'UNESCO, le Saint John Perse Choir, Musicolor, ainsi que le Chœur Mosaïque. Avec ces ensembles, il aborde des répertoires très variés, allant de la renaissance à la chanson contemporaine et conçoit plusieurs spectacles notamment : Léocadie et Perceval sur des musiques de Jacques Offenbach, Jazz à l'âme, une fresque sur l'esclavage et la musique noire américaine. En 2007, avec le chœur Mosaïque, il donne Les galères d'Offenbach puis en 2009 Carmen racontée. Il aborde également l'oratorio et la musique sacrée avec notamment la Petite messe solennelle de Rossini, le Requiem de Verdi, le Requiem de Fauré, Les funérailles de la Reine Mary de Purcell, la Missa Criolla d'Ariel Ramirez ainsi que la messe de Sainte Cécile de Charles Gounod et le Requiem de Mozart.

Eric Chaqueneau - Accompagnement piano
Éric Chaqueneau
Accompagnement piano

Après ses premières années de piano auprès de Jacqueline Dussol, Éric Chaqueneau entre au CNSM de Paris à 15 ans dans la classe de Dominique Merlet et obtient ses prix de piano et de musique de chambre. Il y suivra également des cours d'harmonie. Par la suite, il profite de l'enseignement de Julien Ridoret à l'École Normale de Musique. Après une formation en pédagogie au CNR de Rueil Malmaison, il enseigne dans plusieurs stages, en Languedoc, en Bourgogne et en Ile-de-France. C'est en 1983 que Maurice Cornet, fondateur de l'école municipale de musique de Deuil-la-Barre, le nomme professeur. Parallèlement à l'enseignement, il joue dans les Danses Symphoniques de West Side Story de Bernstein avec l'OSJIF. Il se produit aussi en soliste et en musique de chambre au sein de l'Ensemble Poly'Art, qui se consacre essentiellement à la musique de C. Bolling. Avec P. Jollans, il joue à deux pianos et crée avec M. Batola, E. Chalmey et A. Lecour, le Quatuor Savart. Éric Chaqueneau est invité au festival de Ramatuelle pour la création des œuvres du compositeur et guitariste O. Bensa donnant lieu à l'enregistrement d'un CD en 1997. À Villiers-le-Bel, depuis les années 90, il participe à des spectacles sous la direction de P. Brun, mêlant l'univers classique et la variété. C'est autour de Rachmaninov (2e concerto), Beethoven (Fantaisie-Chorale), Mozart, Lizt... qu'on a pu l'entendre. Il est également l'accompagnateur du Chœur Mosaïque, dirigé par Mustapha Kaïd.

Jonathan Kerr - Molière 2005 - à la mise en scène
Jonathan Kerr
Mise en scène

Jonathan débute au théâtre de la Porte Saint-Martin dans Mayflower, une comédie musicale. Puis c'est l'aventure du Big Bazar à l'Olympia. Il enregistre alors plusieurs disques en tant qu'auteur-compositeur-interprète chez EMI, Carrere et Sony. Tout en travaillant en tant que comédien avec de nombreux metteur en scène, c'est avec sa propre compagnie, Le Bateleur Théâtre, que Jonathan Kerr, depuis le début des années 1990, crée des spectacles musicaux : Le Mat (Lucernaire-Théâtre Jean Vilar), Eternel Tango (Avignon et Théâtre Montmartre Galabru) d'après des textes de tango originaux des années 1930, Je ne serai pas héros et Comme un saxo (Théâtre Jean Vilar). Sur le modèle de Lysistrata, il monte Le Chippendale ou l'homme de leur vie (Théâtre Montmartre Galabru), ou Le Boiteux (Théâtre Clavel), et enfin Le Couple sur la piste et Je veux parler à Dieu, pièces qui ont fait l'objet de lecture en espace à la Métaphore de Lille (à l'époque dirigé par Daniel Mesguich), à la Minoterie de Marseille, et dernièrement par Jacques Vincey à la SACD. Mais c'est en 2000 que Jonathan Kerr lie vraiment son goût du théâtre à l'aspect lyrique qu'il défend avec l'écriture d'un drame musical : Camille C. sur la vie de Camille Claudel. En janvier 2005, Camille C. est créée au Théâtre de L'Œuvre et a obtenu depuis le Molière Inattendu 2005, le Prix de la meilleure création au Festival Les Musicals de Béziers et le Prix Claude-Michel Schönberg de la meilleure chanson pour Je suis Camille. Le texte de Camille C. est édité à L'Avant-Scène Théâtre. La version symphonique de Camille C. a été créée le 21 juillet 2006 au Festival de Carcassonne. Jonathan Kerr dirige des ateliers d'écritures et des masters classes. Met en scène aussi bien du théâtre d'avant garde : Onze voies de fait (Bernard Noël) que l'opéra Carmen etc. Ecrit également pour la radio ou le cinéma. Il vient de sortir un Manifeste pour un théâtre musical populaire, coécrit avec Jean-Luc Annaix, aux éditions L'Œil du Souffleur, qui, en quelque sorte, est la synthèse de son engagement d'écrivain et de compositeur. Moby Dick ou le chant du monstre est sa plus récente œuvre théâtrale et musicale. Rompu à toutes les pratiques artistiques, il met en scène aujourd'hui Carmen dans une version inédite.

 

Affichage opéra Carmen à St-Brice
Affichage de l'opéra Carmen à Saint-Brice-sous-Forêt
Crédit photo : © Richard George 2011


SOLISTES


Gosha Kowalinska - Carmen
Gosha Kowalinska
Mezzo-soprano

Carmen

Après des études d'ingénieur du son, Gosha Kowalinska se consacre au chant lyrique. Elle entre à l'École Normale de Musique de Paris et en 2008 elle y obtient le Diplôme Supérieur d'Exécution de chant ainsi que le Brevet de classe de scène. La même année, elle gagne le concours international de la Fondation L'Œuvre des Saints Anges à Paris qui lui permet de suivre des master classes à l'étranger. En juillet 2010, Gosha se voit attribuer deux premiers prix à l'unanimité du jury dans le concours international de chant Spazio Musica en Italie dans les catégories 5 airs d'opéra et airs d'opéra brésilien de Carlos Gomes. En 2008 elle a interprété le rôle de l'Ange dans « Angels in America » de Tony Kushner mis en scène par Aurélien Gomis puis Serafima Ilinitchna dans « Citoyen Podsékalnikov ! » d'après les textes de N. Erdman et M. Boulgakov mise en scène par Jean Bellorini pour l'Audition Promotionnelle 2009. En 2009, également, elle a interprété les rôles suivants : Suzuki dans « Madama Butterfly » de Puccini, Nerina dans « Don Chisciotte » de Martini, Carmen de Bizet mis en scène J. Kerr, Deuil-la-Barre, en novembre dernier ainsi que différents concerts d'airs et duos d'opéra et de musique sacrée : Stabat Mater de Pergolesi, Te Deum de Charpentier... En mars 2010 elle a interprété Zacharie, rôle parlé et chanté dans « Athalie » de J. Racine, et Maddalena dans "Rigoletto" de Verdi en Italie dirigé par A. Magnatta. En mai et juin 2010 Gosha a interprété le même rôle à l'Auditorium de Nantes et au Colisée de Roubaix dans la mise en scène de Jean Marc Biscup et c'est également sous sa mise en scène qu'elle a chanté Fenena dans Nabucco de Verdi en août 2010 à Biarritz dirigé par B. Membrey. En août, elle a interprété Mrs Quickly, Falstaff de Verdi, à Orvieto en Italie sous la direction de Fabbio Maestri.

Jean Goyetche - Don José
Jean Goyetche
Ténor

Don José

Jean Goyetche débute ses études de chant au conservatoire de Bayonne ; Juan Eraso lui donnera ses premières notions de bel canto. Commence comme chanteur dans les chœurs de l'Opéra de Paris, pendant deux saisons. Puis pour la première fois, il aborde le rôle de Don José dans Carmen de Bizet. Sa voix de fort ténor l'a amené à aborder des répertoires très variés. Après Don José, il chante pour la première fois un rôle de baryton viennois : Fonségur dans Rêve de valse de O. Strauss. Puis : Danilo dans La Veuve Joyeuse ou Ange Pitou dans la Fille de Madame Angot de Lecoq... En 2009, il interprète Paganini dans l'opérette du même nom de Lehar. Il chante aussi les Mousquetaires au Couvent de Varnay. Et interprète des rôles tels que Nadir, les Pêcheurs de Perles de Bizet, Don Ottavio, Don Giovanni et Titus, la Clémence de Titus de Mozart et l'été 2008 le comte Almaviva du Barbier de Seville de Rossini... Mais, c'est dans un répertoire plus central que sa tessiture le conduit le plus souvent : Orlando dans Orlando Paladino de Haydn, Macduff dans Macbeth de Verdi, Ismaël dans Nabucco de Verdi, le Récitant de l'oratorio Eve de Massenet, Miguel Mañara dans l'opéra éponyme de Tomasi à l'opéra de Limoges, Pollione dans Norma de Bellini et Don José très régulièrement.... Il a eu l'occasion de chanter beaucoup d'œuvres religieuses (prochainement la messe en fa mineur de Brückner). Il participe aussi à des créations ou reprises d'œuvres contemporaines. Prochainement, il participera à la création scénique de Médée de Darius Milhaud dans le rôle de Jason. 2010 fut riche : die Zauberflüte de Mozart et le rôle de Tamino pour la première fois, Jean Valjean dans les Misérables de Boubil et Schönberg, reprise de Princesse Csardas et Comtesse Maritza de Kalmann. Enfin, de beaux projets pour les saisons prochaines : les Brigands d'Offenbach (Falsacappa), le Baron tzigane de Strauss (Barinkay), la Première Nuit de Walpurgis de Mendehlson et à Cherbourg le rôle titre d'Otello de Verdi pour la réouverture du théâtre, fin 2011.

Patrice Berger - Escamillo
Patrice Berger
Baryton-basse
Escamillo

Patrice Berger a commencé sa carrière comme instrumentiste. Il a remporté en 1994 le Grand Prix du concours de chant de Béziers. En 1995, il a chanté à l'Opéra de Dijon. Il est très demandé pour le répertoire français : Escamillo (Carmen), Zurga (Les Pêcheurs de Perles) ; Athanaël (Thaïs), les quatre rôles de Diable dans Les Contes d'Hoffmann interprétés à Angers, Nice, Massy, Limoges, Dijon, Marseille, Montpellier... Il a fait en 2002 ses débuts à Amsterdam dans Les Dialogues des Carmélites et a été invité en 2005 à l'Opéra de Rome pour Athanaël dans Thaïs. Patrice Berger est aussi très apprécié dans le répertoire italien : il a chanté Renato (Un Ballo in Maschera) à Toulon en 2000, repris en 2005 en Italie, Germont (La Traviata) et Paolo Albani (Simon Boccanegra) la même année à Toulon et à Limoges, Macbeth à Dijon en 2001, Rigoletto et Scarpia (La Tosca) en 2003 à Lyon et Carcassonne. En Italie il a chanté Escamillo (Rome, Brescia) et interprété Zurga des Pêcheurs de Perles à New Dehli et Mumbai. En 2005, il a participé à la première européenne de l'opéra chinois La Neige en Août de Shu Ya à l'Opéra de Marseille, où il a été réinvité en 2006 pour le Prisonnier dans Maria Golovin de Menotti. Il a également été invité par l'Opéra Royal de Wallonie à Liège. Il a chanté avec grand succès le rôle titre de Nabucco aux Arènes de Bayonne (2006) et son premier Falstaff à l'Opéra de Limoges. En 2007, il a fait ses débuts américains en Athanël au Palm Beach Opera et a ensuite chanté Mustafa (L'Italiana in Algieri) en concert au Lincoln Center de New York. La même saison, il a chanté à Nantes, à Bayonne et à Limoges. Récemment, il a chanté à l'Opéra de Metz pour Zurga (Les Pêcheurs de Perles), à Limoges pour Capulet (Roméo et Juliette) et à l'Opéra de Marseille pour Jenufa.

Vanessa Bonazzi - Micaëla
Vanessa Bonazzi
Soprano
Micaëla

Née à Lyon, Vanessa Bonazzi débute ses études musicales par le violoncelle. Simultanément à son cursus universitaire de Musicologie à l'Université Lyon II, elle entame l'étude du chant lyrique. En 2001, elle fait la connaissance de son professeur, la soprano Gabriella Ravazzi, pour une formation lyrique et opératique complète. Son répertoire actuel se compose de Madama Butterfly, Suor Angelica, Tosca, Puccini ; Le Cid, Massenet ; Fiordiliggi dans Cosi Fan Tutte, la Contessa dans Le Nozze di Figaro, Donna Elvira dans Don Giovanni, Mozart ; Cavalleria Rusticana, Mascagni ; Desdemona dans Otello, Verdi ; le Requiem de Verdi, La Petite Messe Solennelle de Rossini. Lauréate 2008 du «XIII Concorso Internazionale per Cantanti Lirici -Spazio Musica-» (Italie) puis engagée au Teatro Mancinelli à Orvieto dans le rôle de Santuzza, Cavalleria Rusticana, (dir. Federico Santi). Elle a interprété le rôle de Berta dans Il Barbiere di Siviglia, (dir. Mark Foster) dans le cadre du Festival «Lyriquement Vôtre» de Vonnas (France). À Paris en 2009 pour le Te Deum de Dvorak ; également en Libye dans le Théâtre Antique de Sabratha, pour la reprise du Barbiere di Siviglia (dir. F. Deloche, mise en scène Bruno Streiff). En 2010, au château de Fontainebleau avec des duos de Mendelssohn ; avec L'Ensemble Orchestral de Paris (dir. F. Chastrusse)...
En juillet dernier, elle interpréta les rôles de Pedro et de Rodriguez, dans une libre adaptation de Don Quichotte de Jules Massenet, Direction Musicale Mark Foster, Mise en Scène David Géry.
Tout dernièrement au « Festival Est-Ouest » de Die, dans un répertoire consacré aux airs et duos d'opéras slaves. Enfin, elle sera à Paris en mars 2011, pour la Messe en Sol Majeur de Schubert.

Florence Barbara - Frasquita
Florence Barbara
Soprano
Frasquita

Lauréate des Bourses Lavoisier et Direction de la Musique, elle entre dans la classe du Maestro THIOLAS à Castelfranco Veneto (Italie). Finaliste aux concours internationaux Mario LANZA (Filignano-Roma), Voix d'Or (Rouen) et Concours national de Béziers. Débuts scéniques dans la Troupe du StudiOpéra dirigée par E. Navratil (Susanna, Donna Elvira, Micaëla). Elle est engagée dans Die Walküre (Gerhilde) à l'Opéra de TOULON, puis dans Roma (Junia), La Reine de Saba (Benoni), Sapho (Irène) (Opéra d'Avignon), Die Zauberflöte (Papagena), Ariane (Eunöe) (Création) à l'Opéra-Théâtre de SAINT-ETIENNE, et participe ainsi au Festival MASSENET. Suivront La Vie Parisienne (Métella) au Trianon à Paris, Cyrano & Roxane (Roxane-doublure) à L'Opéra d'ATHENES (Création de Stavros XARHAKOS). Elle est Médée dans le Médée de Darius MILHAUD au TDM à Paris en Mai-Juin 2010. Invitée dans de nombreux festivals : Gattières (Antonia), Avranches (Donna Elvira)...
Elle a été dirigée par de grands Chefs d'Orchestre dans des mises en scène de David FREEMAN, Jean-Louis PICHON, Eric CHEVALLIER, Antoine SELVA... dans des lieux tels que l'Arsenal de Metz, Les Opéras de Dijon, Nancy, le Théâtre Impérial de Compiègne, mais aussi des sites historiques tels que la Villa Mateus (Portugal), L'Hôtel de Lassay (Assemblée Nationale), Le Château de Chaumont sur Loire, La Cathédrale La Maggiore à Marseille, Le Couvent Royal St Maximin...
La couleur particulière de sa voix de Soprano lui permet d'aborder le répertoire de la Soprano lyrique et aussi du Soprano lirico-spinto.

Catherine Rossignol - Mercédès
Catherine Rossignol
Mezzo-soprano
Mercédès

Après des études musicales à l'Institut Catholique de Paris et un troisième cycle en chant, Catherine Rossignol se perfectionne auprès d'artistes renommés comme Jacques Mars, Lorraine Nubar et Dalton Baldwin. Elle est récompensée au concours « Léopold Belland » et est Laurérate du concours « des Directeurs de théâtre » ainsi que du concours des chefs de chœur et d'orchestre d'Ile-de-France. Elle est rapidement sollicitée dans un répertoire très varié allant du Baroque à la musique contemporaine. Dans le répertoire baroque, elle sera « second-dessus solo » avec les Demoiselles de St Cyr, Didon dans « Didon et Enée » de Purcell, Orphée dans « Orphée et Eurydice » de Gluck. Elle chante l'alto du Te Deum de Charpentier (Notre-Dame de Paris) et du Gloria de Vivaldi (salle Gaveau). Dans les rôles Mozartiens, elle a été engagée pour interpréter Chérubin, Dorabella, Donna Elvire, Zerline ainsi que dans ses œuvres religieuses (Le Requiem, la Messe en ut, une Cantate maçonnique). « Métella », « La Grande Duchesse de Gerolstein », la Périchole d'Offenbach font partie des rôles d'opérette qu'elle a chantés ainsi que Florida dans « la route fleurie » de Lopez . Catherine Rossignol a également interprété des rôles dans le répertoire français et italien du XIXème siècle : « Charlotte » dans Werther de Massenet, « Marguerite » dans la damnation de Faust de Berlioz et enfin, Carmen de Bizet. Dans Verdi, elle s'est produite dans le rôle de « Flora » dans la Traviata (Théâtre du Châtelet), « Azucena » dans le Trouvère et dans le Requiem. Il convient d'ajouter que le récital tient également une place importante puisqu'il lui permet d'aborder un répertoire très étendu de mélodies et de lieder (Fauré, Ravel, Duparc, Schuman, Mahler, Darius Milhaud, chants hébraïques).

Nicolas Rigas - Moralès-Zuniga
Nicolas Rigas
Baryton
Moralès, Zuniga

Directeur du Théâtre du Petit Monde à la suite de son père, comédien et chanteur (baryton), il commence le théâtre dès l'âge de 10 ans dans le rôle de Puck dans le Songe d'une Nuit d'Eté.
Il joua de nombreux premiers rôles : Rodrigue du Cid, Eddy de Greek, Figaro du Mariage de Figaro, et fut admis à l'Ecole de la rue Blanche (E.N.S.A.T.T) puis à La Royal Academy of Dramatic Art de Londres. Il est "Talent Cannes 2002" de l'A.D.A.M.I.
Il met en scène, pour le Théâtre du Petit Monde et le Théâtre des Enfants, de nombreux spectacles, Mais n'te promène donc pas toute nue, Dormez je le veux, Fiancées en herbes, de Georges FEYDEAU, Les Boulingrin, de Georges COURTELINE, Andromaque de Jean RACINE, Le Tartuffe, Le Médecin Malgré Lui, Le Malade Imaginaire de MOLIERE.
Il travaille le chant avec Mireille ALCANTARA du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et par intermittence avec le ténor international Serguej LARIN. Il obtient son prix de Chant en 2005 avec mention Très Bien.
A l'opéra, nous avons pu l'entendre dans les rôles de Papageno de La Flûte Enchantée au Théâtre du Gymnase et au Théâtre du Châtelet, de Guglielmo de Cosi Fan Tutte au Château de Fontainebleau. On l'a retrouvé dans la produc­tion des Contes d'Hoffmann des Opéras en Plein Air, mis en scène par Julie DEPARDIEU, où il incarnait les quatre Diables. Il a chanté le rôle du neveu (Ecolastico) dans la zarzuela Les Neveux du Capitaine Grant à l'Opéra National de Lorraine. 

 
Benoît Riou
Baryton-basse
Le Dancaïre

 

Après des études en gestion hotelière à Bruxelles, Benoît Riou rencontre José Van Dam qui l'encourage à travailler le chant avec son chargé de cours Victor Demaiffe. Il revient à Paris pour parfaire sa formation musicale et lyrique. Familier des rôles offenbachiens ( Raoul de Gardefeu, Urbain puis le Baron de Gondremark dans la Vie Parisienne ; Jupiter dans Orphée aux Enfers ; le Commissaire dans Mesdames de la Halle…), de grand opéra ( Marcel dans la Bohème de Puccini, le Capitaine dans Eugène Onéguine ( 25 spectacles en tournée en France avec Opéra Nomade sous la direction d'Amaury du Closel), un Député Flamand dans Don Carlo de Verdi à l'opéra de Tours ), il se produit aussi en oratorio : Baryton solo du Requiem Allemand de Brahms, du Messie de Haendel et diverses œuvres de Gounod, Mendelssohn, Busser, Saint-Saëns…
Il chante egalement au sein de plusieurs ensembles vocaux ( Voix en Mouvement sous la direction de Michel Podolak, Ensemble Vocal de la Madeleine sous la direction de Philippe Mazé, le Motet sous la direction de Marianne Guengard…) . Avec Kerylos, ensemble de musique Grecque Antique sous la direction d'Annie Bélis, il chante lors de prestigieux concerts ( pour le 110ème anniversaire de la renaissance des Jeux Olympiques dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, à l'Académie des Inscriptions et des Belles Lettres et lors d'une tournée au Brésil ).
Benoît Riou est à l'origine d'un spectacle donné à Paris au Théâtre du Tambour Royal : " Mozart en Français " puis le soliste baryton du " Best of Mozart 1 ". Il s'est aussi produit avec le trio d'anches Ozi pour le spectacle : " Quintette Mozart" en tournée dans le sud de la France où il fait l'ouverture du Festival de Roquebrune-Cap-Martin. Lors du Festival de Prades, Il interprète le Roi des Aulnes de Schubert accompagné par les seize contrebasses de l'ensemble Geatles dirigé par Wolfgang Güttler.
Passionné du répertoire chant et piano du XIXème et XXème siècle, il donne quelques récitals notamment à la propriété Caillebotte à Yerres où il organise la création en concert des mélodies de Martial Caillebotte, le frère du peintre impressionniste Gustave Caillebotte, dont il devient un ardent défenseur de la musique.
Il est le co-fondateur des Festins Lyriques, ensemble de solistes à géométrie variable et crée les spectacles " Allons à la Chasse à l'Ours ! " (trio de voix d'hommes), " le One-Baryton-Show ", " l'Amour prend ses grands Airs... " et " Benoît Riou chante de tout ! " avec la complicité d'Olivier Miquel, pianiste et compositeur.
Benoît Riou assure la mise en scène de plusieurs spectacles dont " Offenbach ! " à la Cité des Arts à Paris.
Il a interprété Figaro dans "Les noces de Figaro", en 2009


Vincent Flahauw - Le Remendado
Vincent Flahauw
Baryton
Le Remendado


Vincent Flahauw obtient un premier prix de chant au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Valenciennes, sous le professorat de Daniel Ottevaere.
Parallèlement à sa formation, il a l'occasion de se produire régulièrement en région. Il participe notamment aux chœurs dans Le Messie d'Haendel, dirigé par Jean Claude Malgoire ou dans Les Saisons d'Haydn et La Trinitatis de Mozart, sous la direction de Pascal Verrot. Il est également choriste dans Le Barbier de Séville, sous la direction de Jean-Claude Malgoire, La Belle Hélène, dirigé par Jean-Marie Rodrigues et dans Les Mousquetaires au Couvent, dirigé par Bruno Membrey.
Vincent Flahauw se forge parallèlement une expérience en tant que soliste : il est Balandard dans Monsieur Choufleuri, dirigé par Gildas Harnois, Ramirez dans La Belle de Cadix, sous la direction de Michel Berger, Croûte au Pot dans Mes Dames de la Halle, dirigé par Jean-Jacques Leclerc. Il se produit également en oratorio sous la direction d'Emmanuel Leducq-Barome dans la Fantaisie de Beethoven, dans Oratorio pour notre temps, dirigé par Patrick Coquerel et sous la direction de Pascal Verrot dans le Psaum 42 de Mendelssohn.
L'Atelier des Voix 2009, initiative d'insertion professionnelle en région Nord - Pas-de-Calais, a permis à Vincent Flahauw d'enrichir et de partager son expérience chorale pour mieux avancer dans le monde professionnel.



CHOEURS
 

Le Choeur Mosaïque
Le Chœur Mosaïque
Chef de Chœur : Mustapha Kaïd

Créé par Maurice Cornet en 1983, cette formation regroupe actuellement une cinquantaine de chanteurs, amateurs amoureux de la musique, qui se retrouvent en toute convivialité autour d'une passion commune : le chant.
Le répertoire abordé est très éclectique et s'étend du chant de la Renaissance au jazz en passant par les chœurs d'opéra, des œuvres religieuses, et des gospels. Le Chœur Mosaïque a déjà donné en concert la Fantaisie chorale de Beethoven, le Gloria de Vivaldi, la Messe solennelle de Rossini, la Missa Criolla d'Ariel Ramirez et s'est illustré lors de sa participation au Festival de chant choral du Val d'Oise.
Le Chœur Mosaïque a participé à plusieurs manifestations à Deuil-la-Barre où il a interprété des extraits du Gloria de Poulenc, Requiem de Brahms, Requiem de Mozart. Il a présenté un programme de musique anglaise autour des Funérailles de la reine Mary de Purcell, et a abordé les standards de jazz et des gospels. En 2007, il a donné en spectacle Les galères d'Offenbach, mis en scène par Mario Hacquard, puis en 2009 Carmen racontée, mis en scène par Jonathan Kerr. Récemment il a interprété la messe de Sainte Cécile de Charles Gounod.

Claude Arnone
Asier Aristizabal
Maryse Balmy-Pagès
Evelyne Benoist
Pierre Besnard
Michèle Blanc-Rosset
Michel Cornet
Arnaud Cornil
Rémi Cotta
Jean-Sébastien Couderc
Catherine Cras
Christine Dagon
Myriam Dias da Graça
Françoise Dorléans
Herveline Dutheil
Gérard Ebel
Vincent Flahaw
Marie-Agnès Galet
Jacqueline George
Monique Guy
Marie-Laure Hebding
Sylvie Lagrue
Jeannine Lantier
Patrick Laurent
Monique Lebouc
Sylvie Lecot
Sylviane Lefranc
Benoît Riou
Jean Lesage
Corinne Mas
Joël Pagès
Philippe Picot
Jean-Louis Piélin
Josette Piélin
Danielle Puëll
Marie-Paule Reynaud
Claude Rocher
Line Servant
Danielle Sigg
Yves Simon-Lorière
Karine Tobelem
Jacqueline Vigor
Claude Zeller

Hélène Juren - Chef de choeur enfants
Hélène Juren
Chef de chœur enfants

Chef de chœurs polyphoniques, chanteuse, comédienne, Hélène Juren
enseigne le chant (chants du monde, chanson France et international, écriture de chanson) aux adultes, à travers les Sentiers Nomades (2008-2010) ou encore à l'Espace des Possibles (2008) ; mais aussi aux jeunes en difficulté (Association Cap 2000) et aux enfants (école maternelle, Isère). Depuis 2010, elle anime les ateliers, stages et master class du Conservatoire de Saint-Brice-sous-Forêt. De 1995 à 2002, elle a participé à de nombreux concerts et spectacles comme Chants d'Afrique du Nord à la Cartoucherie de Vincennes, Concerts de chants d'Europe de l'Est avec les Glotte-Trotters... En 2003, elle est assistante mise en scène et scénographie dans La belle et la bête, opéra de Philip Glass, au Théâtre National de Prague. En 2004, elle effectue des improvisations vocales pour la chorégraphie Silence... écoute au Centre Chorégraphique National de Grenoble. Animation et concerts avec la chorale Ceux qui Chantent Debout, de 2004 à 2007. Lauréate du concours d'écriture de chansons «Debout les Mots #3» (2008) parrainée par Loïc Lantoine, à la Reine Blanche (Paris). Participe au «Folk Rock Troubadour» de 2007 à 2010 (préparation de l'album).

Le Chœur d'Enfants de Saint-Brice-sous-Forêt et de Deuil-la-Barre

Marie Zerki
Guillaume Elles
Guillaume Mayer
Christella Bernad
Noémi Huot
Mickaël Lorentz
Patrick Gombac
Louise Humbert
Annabelle Bonino
Inès Agoulagha
Elisa Zanetta
Baptiste Renaudin
Lou Anne Perrin Roussel
Feriel Younsi
Eden De la Tribouille
Alexandra Gabillaut

-

MUSIQUE

Céline Balensi - Violon
Céline Balensi
Violon

Céline Balensi est professeur de violon, Médaille d'or de formation musicale en 1992 (CNR de Toulouse), Médaille d'or de violon en 1996 (CNR Toulouse), Médaille d'or de musique de chambre (1996, CNR Toulouse). Elle a obtenu son Diplôme d'état de violon (CNR Toulouse) et son Deug de musicologie en 1998 (faculté de Toulouse le Mirail). Elle a suivi également la master class avec M. Moglia et M. Godhoff au CNR de Toulouse. Passée par l'orchestre de chambre de Toulouse (1986-1995) et par l'orchestre français des jeunes sous la direction de M. Jesus Lopez Cobos (1998), elle a effectué des remplacements à l'orchestre du Capitole de Toulouse (1999-2000). Parallèlement, elle a suivi une formation aux métiers de musiciens d'orchestre à l'orchestre Ostino (Paris). Puis, pratique d'orchestre au CNSM de Paris (orchestre des prix de septembre 2000 à 2004). Le 5 décembre 2001, on a pu l'écouter lors d'une captation télé spécial Florent Pagny avec Pascal Obispo. Elle donne des cours de violon depuis 1993. De 2001 à 2003, Céline Balensi a donné des cours de violon et de musique de chambre au conservatoire international à Paris. Cours de violon au conservatoire du 18ème à Paris (2005-2006) et au conservatoire de Saint-Brice-sous-Forêt depuis 2009.

Nora Assice - Flûte
Nora Assice
Flûte

Née en 1987 à Paris, Nora Assice découvre la musique en Afrique où elle passe son enfance, mais c'est de retour en France qu'elle entre, en 2000, à l'École Municipale de Musique de Deuil-la-Barre dans la classe de flûte d'A. M. Biagioli. Elle étudie également la musique de chambre avec E. Chaqueneau puis le piano et entame deux années de violoncelle avec A. Lecour. Décidée à se lancer dans une carrière musicale, elle se perfectionne à l'ENM de Chartres avec le flûtiste Gionata Sgambaro avant d'être admise en 2007 au CNR de Cergy-Pontoise. Chez Annick Marin.
Elle participe à de nombreux stages où elle se produit en concert et à des Master Class comme celles de P. Yves Artaud ou R. Guiot. Elle s'oriente en parallèle depuis 2008 vers la flûte baroque, le traverso.
Elle remprorte l'année dernière trois médailles d'or (analyse, déchiffrage et histoire de la musique) et valide son DEM cette année. Elle enseigne la flûte traversière à l'École de Musique de Menucourt depuis 2008.

Fabien Norbert - Trompette
Fabien Norbert
Trompette

Né en 1980, Fabien Norbert est admis au CNR d'Amiens en 1995, dans la classe de Dominique Leroy. Il y obtient les Premiers Prix de musique de chambre, trompette et cornet à pistons entre 1997 et 2000. Il poursuit ensuite ses études musicales au Conservatoire Hector Berlioz de Paris dans la classe de Bruno Nouvion, ce qui lui permet de remporter en 2001 le Premier Prix de trompette de la Ville de Paris, ainsi que celui de cornet à pistons en 2003. Parallèlement, il suit des cours de trompette jazz au Conservatoire du 9ème arrondissement de Paris dans la classe de Tony Russo. Il part se perfectionner aux États-Unis, à l'Université du Michigan avec William Campbell en 2003, puis en Espagne avec Éric Aubier en 2003 et 2004.
Il est également lauréat du Concours Européen de Trompette en 1998 et Premier Prix du Concours International de Benidorm (Espagne) en 2004. La diversité des enseignements qu'il a reçus lui permet de se produire aussi bien dans le répertoire classique que le jazz ou la musique contemporaine : récitals « Trompette et Orgue » ou « Trompette et Percussions », ou encore en soliste avec orchestre... Il est également Trompette-Solo dans l'Orchestre « Les Siècles », dirigé par François-Xavier Roth.

Stéphane Norbert - Percussions
Stéphane Norbert
Percussions

Après avoir obtenu en 1996 son 1er prix de percussions au C.R.R. de Rouen, dans la classe de Michel Cerutti, il mène de front une carrière de timbalier classique (Ensemble Orchestral de Haute-Normandie) et de batteur percussioniste en France et à l'étranger (Ensemble de Cuivres de Rouen, Brass Band Normandie, tournées en France, en Allemagne, en Norvège, aux Etats Unis, au Sultanat d'Oman, comédies musicales, concerts avec Philippe Lavil, Lenine, spectacles avec Serge Hureau etc...). En tant que compositeur, il signe la création musicale de trois spectacles mis en scène par Alexis Desseaux : Sexuelle Menace, Le savoureux destin de Lydie Buchot , l'Assemblée des femmes d'après Aristophane.
En 2000, il est co-fondateur de la compagnie L'Entreprise & co avec Alexis Desseaux et Virginie Rouen et en 2003, il crée l'ensemble musical Vents d'Ouest.



TECHNIQUE


Jean-Jacques Gernolle -Décors
Jean-Jacques Gernolle
Décors

Diplômé de scénographie de l'École Nationale des Arts décoratifs de Paris (1980), Jean-Jacques Gernolle est avant tout décorateur au cinéma. Il a signé les décors de nombreux films dont : Once more (1987) et De sueur et de sang (1993) de Paul Vecchiali ; Héroïne (1996), Taxi 2 (1999), Wasabi (2001), La vie est à nous (2004) de Gérard Krawczyk ; Taxi (1997) de Gérard Pirès ; Les portes de la gloire (2000) de Christian Meret Palmair ; Le cœur des hommes (2002) et Toute la beauté du monde (2004) de Marc Esposito ; L'enquête corse (2003) et L'île aux trésors (2006) d'Alain Berberian ; Le séminaire (2008) de Charles Nemes ; ou encore Oscar et la dame rose (2009) d'Éric-Emmanuel Schmitt. Et récemment Philibert (2010) de Sylvain Fusé. En tout, près d'une trentaine de films à son actif. Depuis 1976, il a également travaillé pour le théâtre, dans une vingtaine de pièces en France et en Europe, et pour plusieurs spectacles, dont Jésus était son nom (1991, Palais des Sports) de Robert Hossein, la Cérémonie d'ouverture des jeux méditerranéens (1993) de Jérôme Savary, Starmania (1993, Mogador, Palais des Congrès, tournée mondiale) de Lewis Furet, et Mayflowers (1998, Bataclan) de Corinne Blue. Depuis 1988, Jean-Jacques Gernolle a aussi travaillé dans les domaines de la publicité pour de grandes marques (banque, téléphonie, automobile, cosmétique) avec une centaine de films à son actif, et pour une cinquantaine de clips depuis 1989 (Goldman, Higelin, Halliday, Zazie, etc.).

Marie-Agnès Galet - CostumesMonique Guy - CostumesMyriam Dias Da Graça - CostumesMaryse Balmy-Pagès
Marie-Agnès Galet & l'AAEM
Costumes

Responsable du groupe chargé de la conception des costumes : Marie-
Agnès Galet assistée de Monique Guy, Myriam Dias Da Graça, Maryse Balmy-Pagès.
Leur métier n'est pas le spectacle, elles sont médecins, retraitée de l'éducation nationale, infirmière, mais elles ont donné leur temps et leur bonne humeur pour donner vie aux personnages de Carmen. Elles ont coupé, piqué et assemblé des mètres de tissus et obtenu des costumes auprès d'ateliers de grands théâtres nationaux.

Bénédicte Charpiat - Accessoires
Bénédicte Charpiat
Accessoires

Bénédicte commence la danse à 7 ans. À 14 ans, découvrant le Grand Magic Circus, elle caresse le rêve de travailler avec Jérôme SAVARY. Dix ans plus tard, c'est chose faite, elle est engagée dans « Cabaret ». Elle y danse, joue et chante.
Ensuite, s'orientant vers le théâtre, et après quelques mois au cours Florent, de nouveaux horizons s'ouvrent à elle.
Elle découvre des auteurs contemporains qu'elle défend passionnément sous la direction de metteurs en scène comme Bernard Bloch, Jonathan Kerr, Marc Paquien, Jacques Vincey, Ned Grüjik et Denis Krief. Avec Eliane Boèri et les 3 Jeanne, elle découvre les subtilités du théâtre comique. Anne Fontaine guidera ses premiers pas au cinéma. Elle visite ensuite les univers d'Etienne Chatilliez, d'Isabelle Doval, Diane Kurys ou Michel Blanc. Pascal Chaumeil, Siegrid Alnoy, Jean-Michel Ribes, Christian Merret-Palmair et Ilan Duran-Cohen lui ouvriront les portes des fictions du petit écran.

Antonio de Carvalho - Eclairages
Antonio de Carvalho
Éclairages

En 1970, il est séduit par le monde du spectacle et débute comme poursuiteur. Il enchaîne avec les spectacles Hair, Jesus Christ Superstar puis devient responsable des poursuites à l'Opéra de Paris, ensuite celui des lumières du Palais des Congrès où il signe ses premières conceptions en 1975. Suivront celles d'une cinquantaine de concerts dont ceux de James Brown, Julio Iglésias, Nana Mouskouri, Indochine... des one-man-shows de Pierre Palmade et Michel Leeb... d'une centaine de pièces de théâtre. Il est aussi directeur de la photographie d'émissions de télévision dont le Midem à Cannes, des émissions de variétés de TF1, directeur de la lumière pour les spectacles de stars de variété françaises et internationales (J.-M. Jarre, J. Hallyday, Michel Sardou, Diana Ross, Ray Charles, etc.). Il signe également les lumières des comédies musicales L'Ombre d'un Géant, Fame, Merlin, Roméo et Juliette... des opéras Les Noces de Figaro, La Flûte Enchantée de Mozart... du cirque Cirque Phénix, Festival international du cirque de demain Montréal.

Martin Ysebaert - Chorégraphie
Martin Ysebaert
Chorégraphie

Martin Ysebaert a été formé à la danse classique, au moderne et au jazz en Belgique et à New York. Si Martin est danseur dans plusieurs compagnies de danse classique et moderne, dans des clips-vidéo et dans des films, c'est pourtant ailleurs qu'il s'épanouit artistiquement.
Il s'est produit dans des comédies musicales comme Starlight Express, Cats, Jesus Christ Superstar, Evita, Barnum, My Fair Lady, Sondheim Tonight, Andrew Lloyd Webber 50th Birthday Celebration, Fiddler on the Roof, Fame, Mayflower, What a Feeling, Hey Mr. Producer !, Peter Pan, Roméo et Juliette. Il était assistant chorégraphe sur : Roméo et Juliette, Belles, Belles, Belles et Peter Pan.
Il a chorégraphié pour les comédies musicales : Jean d'Arc, Lady Blue, The Man Who Knows, RFM 80 Show, RTL Disco Show. Martin est aussi professeur de jazz dans différentes écoles de danse et donne des stages en Europe.

ÉLÈVES DANSEURS DE L'ACADÉMIE INTERNATIONALE DE LA DANSE

Max Carpentier
Yoan Martins
Grégoire Malandain
Thomas Alliot
Aurore Mettray
Elena Aussage

Manon Bouquet
Juliette Delatroche
Véronique Lemonier
Caroline Bouquet


Théâtre Silvia Monfort à Saint-Brice-sous-Forêt


Théâtre Silvia Monfort à Saint-Brice-sous-Forêt


Théâtre Silvia Monfort à Saint-Brice-sous-Forêt



PRESENTATION | PHOTOS | VIDEOS